Autant en emporte le vent, l’ultime défi

École Maternelle de Chesny
GS - 6 élèves

 

Thème du projet : L’air

Objectif pédagogique :
  • Prendre conscience de la présence de l’air autour de nous
  • Utiliser l’air comme moyen de propulsion
  • Concevoir un véhicule utilisant l’air comme moyen de propulsion
  • Réaliser les modifications nécessaires pour améliorer sa production
Sujet et problématique :
Construire des objets utilisant l’air pour se déplacer.

Démarche d’investigation :
  1. Prendre conscience de la présence de l’air et visualiser.
  2. Visionner de courts films vidéo afin de se rendre compte des possibilités motrices de l’air.
  3. Déplacer un objet à roues avec de l’air en effectuant les modifications nécessaires pour améliorer sa prise au vent.
  4. Étude d’un moyen de propulsion potentiel : le ballon de baudruche, trouver un moyen de maîtriser son déplacement.
  5. Utilisation de toutes les connaissances acquises lors des séances précédentes pour construire, à partir de matériels mis à disposition, un véhicule utilisant la force de l’air de manière optimale.

Observations :

Observation 1 : 
L’air est partout autour de nous et on peut s’en servir pour faire bouger des choses.

Observation 2 : 
On a du mal à maîtriser cette source d’énergie car elle est aléatoire.

Observation 3 :
L’air "pousse mieux" les objets s’il peut s’appuyer sur ce que les enfants ont appelé : "un mur", c’est-à-dire s’il peut s’appuyer sur une grande surface pour propulser.

Hypothèses :

Hypothèse 1 : 
Il suffit de faire du vent derrière un objet pour le faire avancer.

Hypothèse 2 :
On ne peut pas se servir de l’air expulsé par un ballon de baudruche car il sort trop vite et on ne peut donc pas maîtriser sa trajectoire.

Hypothèse 3 : 
On ne peut pas voir l’air.

Recherches :

  • Les travaux se sont déroulés de manière individuelle ou par deux mais les découvertes et les conclusions à en tirer étaient communiquées au groupe
  • Suite à l’émission des hypothèses, les élèves se sont servis du matériel mis à disposition pour affirmer ou infirmer ce qui a été avancé. La mise en commun a permis de conclure quant à la justesse ou non de chaque hypothèse.
  • La recherche documentaire a permis de découvrir, par exemple, que l’on peut maîtriser le déplacement d’un ballon de baudruche.
  • Le visionnage de petits films documentaires sur "YouTube" a permis aux élèves de se décider pour un projet précis.
Conclusions :
  • Il faut que l’air s’appuie sur quelque chose.
  • Pour maîtriser la trajectoire d’un ballon de baudruche, il faut le guider.
  • On s’est rappelé que, lorsqu’on a étudié l’eau, on a pu voir l’air qui sortait d’une bouteille vide lorsqu’on la plongeait dans l’eau, en faisant des bulles. On a également pu observer le vent qui faisait bouger les arbres.
  • On s’est servi de différents supports pour se documenter et trouver des solutions aux problèmes qui se posaient.
  • Les élèves ont analysé leurs erreurs et en ont tiré les leçons en améliorant leur production.

Pour l’enseignant :

Difficultés rencontrées :

  • Rassembler le matériel
  • Gérer le reste de la classe
  • Filmer les découvertes à différents endroits de la classe... et parfois en même temps !
Anecdotes :
Nous avons essayé les "engins" en classe à l’aide de différentes sources produisant du vent et nous nous sommes rendus compte que le vent soufflait fort dehors ce jour-là. Du coup, nous avons pu bénéficié d’une source d’énergie gratuite et continue.

Apport de ce projet pour l’enseignement des sciences dans sa classe :
Réinvestir la trame de recherche scientifiques, améliorer ses productions pour les rendre plus performantes, partager ses découvertes avec les autres élèves, s’approprier des matériaux en les détournant de leur utilisation initiale, représenter pour expliquer et aussi pour montrer.

Apports de ce projet pour l’enseignement des TICE et de l’éducation à l’image :
Les élèves ont découvert un genre souvent méconnu en maternelle : le documentaire audiovisuel. Ils ont visionné des images de documentaires sur Internet, ils ont vu le documentaire sur leurs propres recherches.

Autres remarques (utilisation des ressources mises à disposition par la plate-forme…) :
Merci aux formateurs TICE Christophe et Fatima pour la qualité de leur formation.
Merci au CRDP pour son accueil. L’utilisation d’un ordinateur du CRDP (qui fonctionnait vraiment bien) a été d’une grande aide pour le montage.